Les constantes fondamentales

  • Équation d’Albert Einstein : E = m.c²

  • φ degré = φ rad . 180 / π

  • loi de huble: (km/s) = H₀.d(Mpc) (M:106)

  • Permittivité diélectrique du vide en électrostatique:                               ε = (μ.c²)¹ = 109/(36. π) = 8,854187.10¹² kg¹.m³.A².s4

  • Perméabilité magnétique du vide : μ = 4.π.10⁻⁷ kg.m.A⁻².s⁻²

  • Constante d’Einstein de la lumière 299 792 471,8m/s : c = (√(ε))¹

  • Constante gravitationnelle : G = 6,67384.10¹¹ m³.kg¹.s⁻² ou N.m².kg⁻²

  • Diamètre de l’atome typique : 10⁻¹⁰ m

La valeur de la constante magnétique a été choisie de façon à rendre cohérente les unités électriques et magnétiques : ε₀.μ₀.c² = 1

1.Le temps

Dans toutes les civilisations, les exigences de la vie sociale ont conduit à mesurer le temps, pour situer des événements passés, prévoir des activités futures et disposer d’un système de référence temporelle apte à régler l’activité quotidienne.

Dès l’Antiquité, l’observation de la nature a permis d’identifier trois phénomènes astronomiques qui pouvaient servir à la mesure du temps : l’alternance du jour et de la nuit, les phases lunaires et les saisons. Donc, trois unités de temps se sont ainsi imposées. Le jour qui est lié à la rotation de la Terre sur elle-même, le mois en rapport avec le mouvement de la Lune autour de la Terre et l’année qui correspond à une révolution de la terre autour du Soleil.

Ultérieurement, l’homme a créé des horloges afin d’obtenir plus de précision dans la journée : heures, minutes et secondes.

La seconde vaut 9 192 631 770 cycles de transition entre deux niveaux d’énergie d’un atome de césium. On pourrait la considérer comme une distance dont l’unité est le mètre.

Ce temps, comme nous le connaissons, a t-il la même notion à échelle de l’univers ?

Actuellement, l’univers a 13,819 milliards d’années ou 4,366.1017s (t = 1/H₀).

2.Définition de l’ampère

L’unité de l’ampère notée A, vaut 6 241 509 629 152 650 000 charges élémentaires par seconde.

La définition de l’ampère a été donnée par le Comité international des poids et mesures en 1948. Par définition, « un ampère est l’intensité d’un courant constant qui, s’il est maintenu dans deux conducteurs linéaires et parallèles, de longueurs infinies, de sections négligeables, et distants d’un mètre dans le vide, produit entre ces deux conducteurs une force linéaire égale à 2×10⁻⁷ newton par mètre » .

La constante magnétique et la force linéaire :

  • La valeur donnée est exacte à la définition de l’ampère: μ₀ = 4.π.10⁻⁷

  • F = 2. 10⁻⁷ N/m

Que signifie la valeur 10⁻⁷ ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *